Plusieurs études le démontrent, la photographie immobilière a un impact considérable sur les annonces immobilières en ligne. Elles ont un rôle clé pour créer un coup de cœur numérique aux acquéreurs.

Et si cela n’était pas suffisant comme raison pour investir dans un appareil professionnel (et les cours qui vont avec !) de belles photos sont aussi un moyen de créer une réelle différenciation pour votre agence, pour vous aider à négocier davantage de mandats exclusifs. Difficile de trouver un investissement qui soit plus rentable (et rapidement rentabilisé) pour un agent immobilier.

Les enjeux de la photo immobilière

Saviez-vous que vous n’avez que 20 secondes* pour convaincre un prospect de l’intérêt d’un bien sur internet? C’est en effet le temps nécessaire pour avoir un coup de foudre ou rejeter définitivement une annonce…

Et encore, quand les photos sont vraiment peu qualitatives, je suis persuadée que ce délai est encore plus court : 4 secondes suffisent à lui faire cliquer sur « bien suivant », même si l’annonce correspondait parfaitement à ses critères.

 

  •  Les photos professionnelles permettent de vendre plus cher et plus vite
    Une étude menée par le réseau immobilier Redfin aux USA démontre que passer par un photographe professionnel permet de raccourcir le délai de vente et de vendre plus cher la propriété. La mise en valeur du bien est absolument nécessaire pour ne pas laisser au visiteur (en ligne ou en vrai) de s’attarder sur des points de détails qui vont baisser son niveau de satisfaction par rapport au bien : un carreau manquant, un rideau déchiré, une pièce trop encombrée, une douille qui pend au plafond… A vous d’opter pour un regard inquisiteur et de repérer toutes ces anomalies qui pourraient au mieux donner envie de négocier à la baisse le prix, au pire, de ne pas donner suite car le signal est négatif.

 

  •  Ok mais comment obtenir des photos de qualité ?
     Vous l’avez compris, le but est bien sûr d’attirer les clients vers vos annonces et pas vers celles de la concurrence, notamment si vous n’avez pas réussi à obtenir l’exclusivité.  Vous êtes certainement d’accord avec ce principe, mais comment choisir le bon appareil quand on est agent immobilier ? C’est un avis personnel, mais j’aurai tendance à dire que peu importe l’appareil, tant qu’il est en capacité à faire des photos HDR.  Pour ma part, j’utilise un reflexCANON 400D qui a quelques années au compteur mais ne m’a jamais fait défaut, un pied pour éviter le flou, notamment si j’utilise un peu de surexposition dans les pièces un peu sombres. Mais surtout, j’ai undéclencheur Exposio, qui utilise mon Iphone pour fonctionner et qui me permet de réaliser de belles photos HDR et un objectif grand angle, pour rendre compte du volume des pièces.  

 

  • Et si vous n’êtes pas convaincu…
    Voici un petit exemple de photos SANS puis… AVEC cette technologie (bon, il y a eu un peu de home staging par AVEO  également !).

AVECetSANSHDR

 

  • Et les photos prises par des drones ?
    Les photos immobilières prennent leur envol grâce à l’émergence des drones. Réaliser des photos ou des vidéos aériennes d’une propriété devient accessible aux professionnels de l’immobilier, plusieurs agences disposant de pilotes formés et autorisés à voler avec des drones se sont spécialisées dans ces photos d’un nouveau genre, encore anecdotiques, mais qui ont une vraie carte à jouer pour donner plus envie que notre traditionnel Google map 🙂 Les drones sont un vrai outil de différenciation pour renforcer votre image de marque et proposer des vues impressionnantes de vos maisons à vendre.

*étude réalisée par l’Institut comportemental et expérimental de l’immobilier, explique comment un acheteur peut avoir le coup de foudre ou ne jamais appeler pour un bien immobilier en quelques secondes face à une annonce.

Publicités